AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé.
Pour en savoir plus, c'est ici

Partagez | 
 

 À BAS LA MAUDETE GROSSE TITE ∆ retour d'un ancien habitant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

cet endroit a quelque peu changé

→ MESSAGES : 14
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 01/10/2011
→ AVATAR : Moutarde !

CHAPELIER FOU
Le Chapelier [...] se contenta de demander :
« Pourquoi est-ce qu'un corbeau ressemble à un bureau ? »
« Je crois que je peux deviner cela », ajouta-t-elle à haute voix.
« Veux-tu dire que tu penses pouvoir trouver la réponse ? demanda le Lièvre de Mars.
— Exactement.
— En ce cas, tu devrais dire ce que tu penses.
— Mais c'est ce que je fais », répondit Alice vivement. « Du moins... du moins... je pense ce que je dis... et c'est la même chose, n'est-ce pas ?
— Mais pas du tout ! s'exclama le Chapelier. C'est comme si tu disais : " Je vois ce que je mange ", c'est la même chose que : " Je mange ce que je vois ! "
— C'est comme si tu disais, reprit le Lièvre de Mars, que : " J'aime ce que j'ai ", c'est la même chose que : " J'ai ce que j'aime ! "


MessageSujet: À BAS LA MAUDETE GROSSE TITE ∆ retour d'un ancien habitant   Sam 1 Oct - 11:42



c'est l'heure
du thé ?!

« Buvons du thé et encore du thé en nous souhaitant, mon cher, un joyeux non anniversaire, mon cher ! » L'immense table est en fête. Les lumières tamisées inondent les tasses de porcelaine d'une douce aura, les biscuit fumant dégagent d'agréables effluves sucrées; le miel, la confiture, le beurre et le sucre sont de mille et une couleurs chatoyantes et vous attirent irrésistiblement. Ce lieu à l'air si paisible... Mais au fond rien n'est comme avant... «Alice, ô gracieuse enfant, qu'est-il arrivé à cette innocence qui se peignait sur tes traits juvéniles? Où est passé la candeur de ton rire emplissant ce joyeux non anniversaire? Qu'as-tu fais de moi... Pauvre fou que je suis...»

Assis en bout de table, une tasse coupée en deux dans une main et un glaive dans l'autre; je me tenais là, immobile et immuable. Perdu dans mes pensées. Après son départ, tout n'était que noir ici mais maintenant, son cri retentissant, terrifiant et cruel venait troubler mon sommeil éternel. Réapparu dont ne sait-où, je refais surface pour le pire et le meilleur...
Ne croyez pas que je sois là pour vous sortir de vos problèmes, votre châtiment pour avoir pénétré dans ce monde est la souffrance éternelle... Ou pas. Si jamais votre tête me reviens, peut être pourrais-je vous faire une faveur et vous aider une fois; mais... Si au contraire, je ne peux piffrer votre satanée maudète tite, il en fera finis de vous, enfin presque...
Pour Alice, je suis et resterai le gardien de son monde alors... Méfiez-vous des ombres qui rôdent car peut-être serais-je l'une d'entre elles...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

À BAS LA MAUDETE GROSSE TITE ∆ retour d'un ancien habitant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Le taux de grosse a triplé;
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT HAVE YOU DONE ALICE ? :: PRELUDE AU DESASTRE :: Panneau d'informations :: Par mes moustaches, je suis en retard !-