AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé.
Pour en savoir plus, c'est ici

Partagez | 
 

 don't get lost in heaven • scotty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 19:59




Ray Scotty-Elias Blueberry

« monsters are real, and ghosts are real too. they live inside us, and sometimes, they win. »


ÂGE: Vingt-sept ans. DATE DE NAISSANCE: Onze mars. LIEU DE NAISSANCE: Oxford, Angleterre. STATUT SOCIAL: Célibataire. ARME CHOISIE: Parapluie et Canne-à-pêche. MÉTIER: Naturaliste, spécialisé en océanologie. TRAITS DE CARACTÈRE PRINCIPAUX: Timide, agréable, attachant, objectif, souriant, brillant, tête-en-l'air, réfléchi, ordonné, maniaque, rationnel, calme, posé, simple, philosophe, maladroit relationnellement, pugnace, mesuré, fidèle, raisonnable, moralisateur, tolérant, créatif, ouvert d'esprit, juste, parfois difficile à suivre, passionné, généreux, impartial, poli, naïf, curieux, droit, discret, enfantin par certains côtés, doux, respectueux, confiant, dévoué, altruiste, franc, modeste, sensible, trouillard, pacifique, effacé, téméraire, honnête, obéissant, protecteur, attentif, à l'écoute, faible, sincère, sérieux. CÉLÉBRITÉ: Matthew Gray Gubler.



RACONTEZ NOUS VOTRE MORT : Ce fut long, douloureux et épuisant. Je mourrais petit à petit, car tout se consumait en moi, comme un feu qui consommerait des bûches, pour finir par s'éteindre. Parfois, je suis soulagé d'en avoir fini avec tout ça. Je ne sais pas si j'aurais pu endurer plus longtemps les traitements. Je n'ai jamais vraiment eu la force de me battre. J'ai eu des moments d'espoir, des moments où je pensais que j'allais être tiré d'affaire, et il n'en fut rien. Au fond, je savais être condamné. Et ce fut le pire, encore. J'aurais pu endurer les séances de chimiothérapie dans broncher, les rendez-vous médicaux, les entretiens psychologiques, les privations, tout cela, si je ne m'étais pas senti partir lentement mais sûrement, à attendre le moment de ma mort. C'était comme un compte à rebours silencieux, que personne ne voulait voir, sauf moi, et que l'on essayait de me cacher. Comme si tous, ils pensaient que j'aurais pu en réchapper. C'était ça, le plus terrible, finalement. Ils avaient tous de l'espoir. Et je mourrais. Il n'y a rien de pire que l'espoir, quand on sait que tout est perdu. J'ai contracté une leucémie. J'étais au mauvais endroit, au mauvais moment, et tout ça est responsable de ma mort. Je regrette tant de choses. J'ai préféré en finir un peu avant l'échéance, qui, je suis sûr, n'aurait de toute manière pas tardé. Ai-je abrégé ma vie seulement de quelques heures, ou aurais-je eu le droit à plus de quelques mois ? Impossible à dire, mais j'en avais plus qu'assez. J'ai décidé moi-même du moment de ma mort, je ne voulais plus rien laisser au hasard. Je suis mort chez moi. Avec Jill à mes côtés, et je peux dire que ça n'était pas vraiment douloureux. Je ne voulais pas me taillader les poignets dans ma baignoire, je ne voulais pas avaler des dizaines de comprimés, je ne voulais pas en finir avec une bonne dose d'héroïne, je ne voulais pas d'une arme à feu, non. Il a simplement fallu quelques fausses ordonnances, et une petite injection, rien qu'une petite piqure, qui répand son poison partout dans mon corps, pour finir par le tuer, en venir à bout. J'ai lu des débats de médecins à propos du chlorure de potassium ; mort humaine, inhumaine ? Mais si c'est le patient lui-même qui en décide, où est le problème ? J'ai décidé pour moi-même, personne ne pourra me le reprocher. C'était cela, et rien de plus, sans douleur, rapide, comme il fallait. Juste la sensation d'une petite aiguille qui pénètre la peau, pas grand chose après être passé sous une grosse aiguille pendant les séances de chimio qui transpercent le bras de part en part. Et puis, je n'étais pas seul. Je sais qu'elle m'a tenu la main jusqu'au bout, même après, et elle a été courageuse, bien plus que je n'aurais pu l'être moi-même. C'était facile, finalement, de mourir, après tous ces vains efforts pour essayer de me faire vivre. Oui, la mort est sans doute plus simple que la vie.

QUE PENSEZ-VOUS DU PAYS DES MERVEILLES ACTUEL ? : J'ai l'impression d'être dans un conte de fées un peu glauque. Vous savez ce que ça fait, que d'avoir dormi très longtemps tout recourbé sur vous-même, puis de s'étirer au réveil ? Vous savez ce que ça fait que de courir à s'en décrocher les jambes après être resté assis pendant des heures ? Vous connaissez ces sensations ? Pour moi, c'est pareil. J'ai retrouvé ma liberté. Fini, les traitements pour retarder un peu l'échéance, fini ces tuyaux partout qui repoussaient le moment où je passerais l'arme à gauche. C'est fini, tout ça. Je suis libre. Je ne sais pas où je suis. Mais si vous appelez cela le "Pays des Merveilles", je trouve qu'il porte merveilleusement bien son nom. Car c'est ici que je revis. C'est ici que je me sens bien, physiquement, et presque bien mentalement. Mais tout ça, ça m'attriste. Parce que les regrets de ma vie passée resurgissent tout le temps, et sont présents dans mon esprit. Et ils me manquent, tous. Je suis seul. Parfois, j'en viens à me demander si je n'aurais pas préféré mourir, vraiment. Mais finalement, je ne crois pas. Tout m'intrigue, me titille, me tente. On peut y voir des choses tellement belles, et à l'inverse, d'autres terrifiantes. Je pense qu'il suffit juste de savoir où mettre les pieds. J'ai peur de perdre ma raison. Mais il y a tellement de choses à voir, ici, à comprendre, à découvrir. Cela ne ressemble en rien au monde que j'ai connu de ma vie précédente. Il y a des tas de choses que je ne saisis pas. Pourquoi ce pays se dégrade-t-il plus vite que la planète terre ? Il doit bien y avoir une explication rationnelle à ce sujet, mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus, et peut-être que je n'y arriverai jamais. Enfin. Voir ce pays perdre tout ce qu'il a de bon me rend triste. Cependant, je ne peux pas m'empêcher de l'aimer malgré tout. Même s'il regorge de dangers, comprenez que pour un scientifique, il reste une immense curiosité. Vous vous rendez compte que nous sommes en train de percer l'un des plus grands mystères de l'Humanité de tous les temps ? Il y a bel et bien une vie après la mort, même si elle semble en tous points différente de l'idée que l'on peut se faire ! Ce pays me fait sentir tout un tas de sentiments différents et contradictoires. Un jour je l'aime, et l'autre, ça ne va pas. Un jour, je serais fasciné par toutes les curiosités environnantes, et l'autre, les multiples animaux vont me terrifier. Je suis persuadé qu'il devait resplendir... Avant. J'aurais aimé être là pour le voir.
Oh, et si je puis me permettre un commentaire un peu déplacé, je voudrais dire que m'avoir donné une canne à pêche est de très mauvais goût.


QUEL EST VOTRE ENDROIT PRÉFÉRÉ DANS CE PAYS ? : Oh, je ne pense pas exagérer en disant que tous les endroits, selon moi, se valent à peu près. Ils possèdent chacun des qualités et des défauts qui leur sont propres. Des endroits sont d'une beauté rare, mais infiniment dangereux. A l'inverse, d'autres le sont moins, mais sont beaucoup plus rassurants. Cependant, si je dois désigner quelque chose, je nommerais volontiers le Château de Mirana. Je n'ai jamais vu la prétendue reine, mais qu'importe. Ce château ouvre toujours ses portes à qui le demande, et rien n'est plus précieux que de se sentir en sécurité derrière ces murs solides. Il donne l'impression de pouvoir résister à n'importe quelle tempête, n'importe quel ouragan. Et puis, il est toujours bon d'y faire un tour quand on veut rencontrer du monde, pour parler de tout et de rien, du beau temps, des animaux, et de nos vécus. Il est rarement vide de tout individu, et je ne crains pas que la moindre rencontre se termine dans une bagarre due à des tendances légèrement sociopathes chez mon interlocuteur.


Ray est doté d'un quotient intellectuel épatant. Il possède une mémoire prodigieuse, a lu des quantités astronomiques de livres, dispose d'une culture générale impressionnante, est polyglotte, ambidextre, possède l'oreille absolue... Et n'a absolument pas conscience de ses "talents" peu communs qu'il utilise tout naturellement comme si tout le monde les possédait également. ∆ Scotty joue à merveille du violoncelle, qu'il pratique depuis ses quatre ans. Il a d'ailleurs longuement hésité à se lancer dans une carrière de musicien, mais les baleines étaient pour lui finalement plus importantes que les cordes. Dorénavant, son violoncelle est l'une des choses qui lui manquent horriblement. ∆ A l'âge de seize ans, grâce à une fausse carte d'identité pour prouver sa fausse majorité, il a énormément prit sur lui, et, dans le dos de ses parents, s'est engagé dans un groupe d'activistes écologistes (du genre Greenpeace). Il considère cela comme sa plus grosse, et peut-être unique connerie, mais bien malgré lui, ne peut pas s'empêcher d'en tirer une certaine satisfaction. ∆ Il n'est pratiquement pas sorti de chez lui avant de finir le lycée, car ses parents lui payaient des cours à domicile. Il n'était néanmoins pas séquestré chez ses parents, mais n'a réellement jamais senti le besoin de sortir du cocon familial. ∆ Scotty possède des réflexes complètement amoindris (ce qui ne joue pas en sa faveur à Wonderland). Par exemple, à son grand désarroi, il a raté huit fois son examen du permis, qu'il n'a toujours pas en poche par ailleurs. ∆ Il a toujours souhaité avoir des frères et soeurs, mais est resté fils unique. Par conséquent, il traite ses amis tous comme s'ils étaient issus de la même famille, et à tendance à vouloir prendre la place d'un frère dans le coeur des autres. ∆ Il n'a eu qu'une seule véritable relation amoureuse, juste avant de partir à l'étranger. Cependant, leur histoire ne dura pas longtemps, et, d'un commun accord, ils décidèrent de ne plus se fréquenter, ne voulant pas d'une relation à distance. A partir de ce moment, Scotty n'a plus eu aucune nouvelle d'elle, et y songe encore de temps en temps. Au fond, il l'aime encore toujours un peu. ∆ Ray a toujours rêvé, même si cela lui semble ridicule, d'aller vivre par lui même en pleine nature, et de tourner le dos à la société, exaspéré de vivre dans un modèle économique qu'il ne cautionne pas. Cependant, il n'a jamais pu vaincre la peur de mourir de faim, de froid, de soif, d'autant plus qu'il n'est pas très débrouillard... Ironie du sort, c'est après sa mort que l'occasion va s'y présenter. ∆ Il est d'un naturel très phobique. Sans être paranoïaque, il a tendance à stresser et avoir peur pour pas grand chose, au moindre craquement suspect, au moindre mouvement louche, au moindre fait un peu étrange. Son coeur s'emballe très rapidement, et même si son esprit rationnel lui somme de se calmer, il ne prend jamais le dessus. ∆ Scotty adore dessiner. Il n'a véritablement aucun talent en la matière, pour euphémiser la chose, cependant il ne peut s'empêcher de griffonner dès qu'un papier lui passe sous la main. Il a beau savoir pertinemment que ses dessins ne ressemblent à rien, il se borne, dans l'espoir d'arriver à parvenir à quelque chose de correct.



Dernière édition par R. Scotty-Elias Blueberry le Sam 25 Aoû - 23:16, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 19:59



raconte moi une histoire


PART I


Ray avait trépigné, s'était impatienté toute la journée, n'avait plus trouvé aucune occupation digne de ce nom pour faire s'écouler le temps plus rapidement, avait ouvert ses oreilles pour guetter le moindre bruit émanant de l'extérieur, avait eu le temps de ranger complètement son bureau et sa chambre déjà ordonnés avec une précision chirurgicale (trois fois), avait tenté sans succès de trouver le sommeil, mais, rien à faire, le garçon était bien trop énervé pour qu'une quelconque activité ne le distraie plus de quelques minutes, qui lui auraient semblé être quelques heures. Sa mère, restée au foyer familial pour s'occuper de l'énergumène qu'était devenu son fils, ne parvient à le calmer d'aucune manière que ce soit, et ce n'était pas faute d'avoir essayé. Qu'il soit réjouit, elle aurait pu le comprendre, mais qu'il se mette dans de tels états pour si peu de choses... Cela ne lui ressemblait pas, et pourtant, elle dut bien constater les faits tels qu'ils étaient.
Et il ne lui fallut qu'une seule seconde pour entendre son fils unique dévaler les escaliers quatre à quatre sitôt qu'elle entendit le crissement des pneus de la berline dans les gravillons de l'allée. Son mari était rentré. La clé tourna dans la serrure, la porte s'ouvrit à la volée, claquant contre le mur de l'entrée, et il s'en fallut de peu pour que le carreau encastré dans la porte ne se fracasse sous le choc. Elle soupira, priant pour que son fils n'ait causé aucun dégât. Car malgré cette fulgurante impatience qui lui faisait tenir, selon elle, une conduite aussi bien inhabituelle que désagréable, elle ne pouvait se résoudre à le punir, lui qui se tenait la plupart du temps si bien. Et par la fenêtre ouverte, elle entendit à peine la voiture s'arrêter que la portière, tout comme la porte d'entrée, subit le même traitement que cette dernière. Non, vraiment, l'excitation ne lui réussissait pas. Elle soupira à nouveau en l'entendant harceler son mari de questions à peine celui-ci eut posé un pied au sol.


« Alors, alors, tu l'as ? Il est dans le coffre c'est ça ? Je peux le voir ? On peut le mettre dans ma chambre ? Et il est gros ? Il est gros hein ? Tu vas devoir le monter toi-même ? Je pourrais t'aider ? Et on va mettre quoi dedans, on pourra mettre un requin ? Ou une raie ? Ou une baleine ? Ou plein de poissons, plein plein plein de poissons, un banc de poissons ! Des guppys, j'ai lu ça à la bibliothèque, des guppys ! »
« Pour les requins, on verra, mon grand. Et on t'en a déjà parlé, il ira dans le salon. Mais tu pourras m'aider à le monter si tu veux, du moment que tu fais ce que je te demande. Déjà... Calme-toi. C'est qu'un aquarium. »

Boudeur, Ray baissa la tête, se sentant stupide de s'être emporté de la sorte. Cependant, son moment de répit ne dura pas longtemps, et aussitôt l'aquarium déchargé dans le salon, il ne put réprimer à nouveau l'envie de se comporter comme un gamin -ce qu'il était par ailleurs, il n'avait à l'époque pas plus de six ou sept ans.

***

En suivit l'acquisition de poissons, et c'était parti. Une fois ses cours achevés, Scotty s'installait devant l'aquarium du salon, surveillant le moindre coup de nageoire des guppys. Il prenait un plaisir immense à chaque jour, les observer, et s'en occuper. Ses parents, qui depuis le temps, avaient appris à communiquer entre eux par les yeux pour ne pas dire des propos qu'ils auraient pu regretter par la suite d'avoir dit devant Scotty, se questionnaient silencieusement dès que leurs regardent se croisaient pour se concerter, si, oui ou non, l'acquisition d'un tel objet était une bonne chose pour la santé mentale de leur fils, chez qui la surveillance de l'aquarium quotidienne semblait tourner à l'obsession. Se sentait-il seul ? Avait-il besoin de compagnie ? Voilà qui soulevaient bien des questions en un haussement de sourcils maternel. Et l'expression faciale paternelle, qui semblait bien incapable d'y répondre. Pourtant, leur fils unique n'avait jamais manifesté ni l'envie ni le besoin d'avoir une vie sociale plus remplie, qui ne tournerait pas autour de ses parents ou de ses professeurs. Cachait-il bien son jeu ? C'était fort possible, mais si on lui posait la question, il avait coutume de répondre avec un grand sourire empli de sincérité qu'il allait bien, et avait tout ce qu'il lui fallait pour être heureux -des réponses que l'on attendait pas d'un môme. Même la musique ne semblait plus le captiver autant qu'avant. Certes, il s'appliquait toujours autant à faire bouger l'archet sur le chevalet le mieux possible, cependant, l'envie semblait s'être quelque peu estompée, quoi qu'encore présente. Mais, faute de pouvoir faire quoi que ce soit -ils n'allaient tout de même pas tenter un éloignement entre Ray et l'aquarium, c'aurait été ridicule-, ils laissaient les choses comme elles étaient, non sans se poser quelques questions, mais après tout, ils ne pouvaient qu'être inquiets pour leur fils.
Puis, quelques semaines après l'achat qui paraissait alors d'un goût douteux des poissons, alors qu'ils songeaient sérieusement à envoyer Scotty consulter un psychologue pour comprendre ce changement soudain de comportement, sans qu'on lui ait demandé quoi que ce soit, il se produisit une illumination dans le cerveau de Ray. Il se mit à parler, fournissant inconsciemment quelques explications aux interrogations de ses parents. Pour la première fois, peut-être, il sembla à sa mère qu'il disait ce que vraiment, il désirait, sans la moindre trace de la retenue qu'il possédait habituellement pour faire le plus possible plaisir à ses parents. Il était comme ça. Il se faisait passer au second plan depuis toujours, préférant dire ce que les autres voulaient entendre, plutôt que ce qu'il voulait réellement exprimer, sans mentir pour autant. Bien sûr, aujourd'hui, ce qu'il dit, ce n'était pas grand chose, et très anodin, c'était des paroles d'enfant, à vrai dire, mais il sembla pas choisir ses mots, ce qu'il faisait le reste du temps avec soin. Même l'intonation de sa voix avait changé. Il semblait... Plus épanoui, et plus heureux, certainement.


« Et, dis, maman, tu sais quoi ? Plus tard, je veux être médecin des poissons ! Comme ça, j'irai avec eux dans la mer, et je pourrai voir des baleines, et des requins, et des raies. C'est possible, hein, maman ? Je pense que oui, mais c'est possible hein ? J'aurai un grand bateau. »

La dénommée maman sentit son visage se fendre d'un sourire, et acquiesça d'un mouvement de tête. Oui, c'était possible, même si on appelait pas ça un "médecin des poissons", de une, mais un océanologue, et de deux, c'était possible, même si ses parents avaient toujours vu en Ray un futur médecin des humains, ou avocat, ou premier ministre. Ce n'était résolument pas ce à quoi ils s'attendaient, mais oui, Ray, c'est possible. Il avait sept ans. Et dix ans plus tard, même vingt ans plus tard, il ne regretta nullement ses paroles. Il savait, à présent, ce pourquoi il vivait, même si cela pouvait sembler être une lubie ou une passion peu commune.

***

Ray soupira, la tête calée dans la main, et le coude calé sur son bureau. Il... S'ennuyait. Sa chambre avait beau avoir été refaite il y a seulement quelques semaines, il avait l'impression d'y avoir fait le tour un million de fois -non que faire le tour d'une chambre prennent plus de quelques minutes, mais il lui semblait avoir toujours vécu dans cette seule et unique pièce, à force de la connaître par cœur au point de pouvoir dicter l'emplacement exact au millimètre du moindre stylo. Il avait alors quinze ans. Et tournait en rond. Il allait entrer au lycée, et c'était le moment pour lui de faire le point sur sa courte vie. Il ne connaissait que sa maison. Éternellement. Il lui arrivait de sortir, bien sûr, mais pas comme il le souhaitait. Pour aller faire quelques courses, aller au musée, à l'aquarium, à la bibliothèque, à la piscine, rien de plus. Il ne connaissait que trop peu de monde. Mais c'était plus compliqué que ça en avait l'air. Scotty ne désirait pas devenir quelqu'un de populaire, voir quelques nouveaux visages, non, sa peine était plus profonde encore. Il avait envie de changer. Pas de maison, pas de parents, pas de poissons, pas de professeurs, pas de décoration, pas d'amis... Il avait envie de changer de vie. Il ne tenait pas rester à Oxford. Cette ville était sympathique, c'était indéniable, et en bon anglais qu'il était, il ne pouvait qu'envier les universités et les bibliothèques qu'on y trouvait, cependant, c'était comme le besoin de prendre un bol d'air géant. Se dépayser, voilà ce qu'il lui fallait. Partir à l'étranger... Voyager... Faire le tour du monde... Les jardins proprets de son quartier l'énervaient. Les maisons semblables les unes aux autres l'agaçaient. Faire le tour du monde. Il griffonna sur un morceau de papier, laissant son crayon de déplacer au gré de ses pensées. C'est alors que l'idée lui vient en tête. Oui, cela semblait tout à fait correct.


PART II


Deux petites valises en main, et son violoncelle sur le dos, voilà ce qu'il prenait. Simplement deux petites valises, contenant un linge impeccablement plié, quelques bouquins, de l'argent, des papiers, un billet d'avion, et un ordinateur portable. Et un sourire béat suspendu aux lèvres, et une petite dose d'un courage accumulé depuis des années, et l'amour familial, voilà ce qu'il emportait avec lui. Tout était prêt. Le grand départ, c'était maintenant, ou jamais. Depuis des mois qu'il le préparait, c'était la plus belle opportunité qu'il n'ait jamais saisi. Hors de question de la laisser filer, s'il le faisait, il s'en voudrait encore très longtemps. Le taxi le menant à l'aéroport ne devrait pas tarder à arriver. Il avait l'air si grand, dans l'entrée de la maison, depuis le temps qu'il n'avait pas posé un pied ici. Il avait fait sa vie ailleurs, près de Londres, près du littoral, pour étudier on ne sait trop quel genre de poissons. Et puis, on lui avait proposé LE poste. Celui qu'il avait attendu depuis qu'il était tout gamin. Le poste qui allait lui faire changer d'air, lui faire goûter à un autre oxygène. On lui avait proposé une mutation au Japon. Qu'il avait accepté, bien entendu. Et il revenait dans la maison familiale pour dire au revoir. Et savoir son fils partir à l'autre bout du monde mettait sa mère dans des états épouvantables. Il était si jeune pour partir comme ça ! Non, elle ne pouvait se résoudre à le laisser.

« Tu es bien sûr que tu veux y aller, hein ? C'est tellement loin... Si c'est pour les sushis, que tu vas là-bas, je peux t'en faire livrer tous les jours, si tu veux ! »
« Mais non, tu sais très bien que c'est pas pour les sushis, en plus, tu sais que je ne mange pas de poisson. »
« Bon... Et tu ne veux pas que papa t’emmène à l'aéroport ? Ça t'évitera de prendre un taxi. »
« Mais non, ça va aller, le médecin a dit qu'il fallait que vous vous reposiez. Tous les deux. Et j'ai déjà appelé le taxi, il fallait me proposer ça avant. »

Ray ne put s'empêcher de sourire devant l'affection de sa mère, qu'il dépassait désormais d'une bonne tête. La pauvre, elle avait la larme à l’œil, et s'il ne suivait pas un rêve derrière lequel il courrait depuis plusieurs années, nul doute qu'il serait resté en Angleterre, devant le désarroi parental. Mais les choses ne se passaient pas ainsi, et puis, ce n'avait rien d'un adieu. C'était simplement un au revoir. Il n'y avait aucune raison pour qu'ils ne se revoient pas, à Noël, ou pour toute autre occasion.

« Et ta copine ? Et Mary, elle ne vient pas avec toi ! Tu ne vas pas la laisser seule, ça va lui faire de la peine... »
« Aah... » Ray détourna le regard. Sa mère voulait le faire culpabiliser. Elle pouvait se montrer terrible, des fois. « Et bien, on n'est plus ensemble. Mais on s'en remettra, je te le promets. » Un bruit de moteur se fit entendre devant la maison. C'était l'heure. Alors qu'il se préparait à partir, sa mère le retient. « Ray, attends ! Prends ça avec toi, s'il te plaît. » « Maman, mon taxi est... » Mais il s'interrompit devant le paquet qui lui était tendu. Le jeune homme déballa le sachet que sa mère, les yeux tout humides d'une émotion qu'elle ne parvenait pas à contenir, lui donnait. Dedans, c'était la peluche de son enfance. Une baleine qui avait dû en voir de toutes les couleurs, recousue à plusieurs endroits, et dont un œil ne tenait plus qu'à quelques fils. Les mots, pour une fois, manquaient à Scotty. Souriant, et quelque peu reconnaissant, il se pencha et fit un bisou sur la joue de sa mère, puis offrit une grande accolade à son père, avant de sortir dans la nuit, pénétrant dans le taxi tout aussi noir que ladite nuit, la peluche coincée sous le bras. Et un éternel sourire pendu à ses lèvres. Il se retourna une dernière fois, fit un petit signe de la main, et c'en était fini de sa présence à la maison.

***

Manami avait garé sa voiture dans un coin un peu isolé de la ville, tout près du littoral. Il y avait encore de l'animation dans la métropole nippone, mais à cette heure du soir, le plus gros de l'animation journalière s'était écoulé. Pour une raison qui semblait un peu obscure aux yeux de Scotty, elle avait tenu à admirer le coucher du soleil sur la plage sous le prétexte que cela tenait d'un certain romantisme... Ray était très sceptique à ce sujet, lui avait d'ailleurs fait part de ses pensées, mais Manami n'avait pas démenti, et Ray, pas contrariant, s'était laissé embrigader dans l'aventure merveilleuse qu'était observer ce qui n'était ni plus ni moins que la constatation de la rotation de la terre autour de l'astre céleste. Manami était une collège de Scotty ; ils travaillaient pour le même pôle de recherche. Japonaise dans tout son être, Ray la trouvait sympathique, quoi qu'un peu étrange, et, il fallait bien l'avouer, assez collante. Impossible de s'en défaire, et cette histoire de coucher de soleil intriguait au plus haut point le jeune homme, qui lui trouvait réellement des lubies spéciales, mais était-ce peut-être une coutume nippone, il ne le savait pas encore trop, il lui restait bien des choses à découvrir sur les traditions pour le moins nombreuses qu'avaient les japonais. Et puis, Manami lui parlait sans arrêt. Elle s'intéressait à lui, c'était indéniable et ça se voyait comme le nez en plein milieu de la figure, mais était-elle obligée pour autant de le bombarder de questions comme elle le faisait ? Ray se moquait bien du prénom de ses parents, lui. Il se moquait aussi du prénom de ses poissons, du métier de ses grands-parents, de son ascendant astrologique, de si elle conduisait à gauche ou à droite, de sa couleur préférée ou ce genre de choses... En plus, elle se rapprochait étrangement...

« Mais pourquoi tu me poses toutes ces questions, Manami ? Et pourquoi tu te rapproches comme ça ? Tu as froid ? Je peux te prêter ma veste si tu veux, elle sera un peu grande, mais cela devrait... »
« T'es con ou tu le fais exprès ? J'en ai rien à foutre de ta veste, embrasse-moi plutôt ! » Et elle tendit son visage en avant. Désarçonné, Ray ne comprit pas immédiatement l'objet de sa requête. Elle s'exprimait bizarrement, ou était-ce l'accent prononcé, Ray l'ignorait, mais il eut en tout cas un peu de mal à saisir. C'était également une drôle de façon de demander.
« Ah, oui, pardon. » Sans trop réfléchir, Scotty lui fit un bisou sur la joue. Il vit son visage se décomposer petit à petit, puis il se prit une gifle monumentale comme jamais on ne lui en avait mise. Elle s'était mise à débiter tout un tas d'insultes à Scotty dans un japonais qu'il ne saisissait pas, puis, visiblement très contrariée, avait tourné brusquement les talons, rentra dans la voiture, démarra au quart de tour et laissa Ray sur le bas-côté comme un pestiféré. Portant une main à sa joue, Scotty dût même rentrer dans son appartement à pieds, la voiture étant partie avec Manami.

***

11 mars 2011, 10:00 am.
« Ray, t'abuses, pauvre Manami. » « Qu'est-ce qu'elle a, Manami ? » « T'es sérieux là ? Elle m'a envoyé un mail hier soir, elle m'a dit que tu t'étais moqué d'elle. Elle n'arrêtait pas de pleurer, la pauvre. » « Pourtant, j'ai rien fait de mal, Ai. C'est elle qui m'en a collé une avant de s'en aller avec sa voiture -j'ai même dû marcher pendant deux heures pour rentrer chez moi, et j'ai failli me faire agresser par des gens douteux. Tu te rends compte ? Ils ont voulu me dérober mon portable, mais j'ai réussi à les semer et... » « Tu lui as foutu un gros râteau, Ray, t'en as conscience ou pas du tout ? » « Hein ? » Ray fronça les sourcils. Il ne voyait pas vraiment où Ai voulait en venir, et quand bien même, ce n'était pas ses affaires. En plus, ils étaient là au travail, pas dans une colonie de vacances pour ados attardés -vu la nature de leurs problèmes qui se rapprochaient dangereusement des soucis de ces gens là. « Tu devrais peut-être faire un effort. Pauvre Manami, oh, je me sens mal pour elle. » Il fronça encore plus les sourcils. « Tu veux dire que... » « Bon, les jeunes, on s'active oui ? C'est pas tout ça, mais on va sur le terrain aujourd'hui. Alors merci de préparer vos affaires, ça m'embêterait bien qu'on parte sans vous, tiens. » Pointe de sarcasme dans la voix du chef de travaux. Quinquagénaire, mais possédant encore une vivacité hors du commun, il imposait le respect de par sa stature et sa prestance. Ray admirait cet homme, aussi brillant que chaleureux avec ses collègues. D'ailleurs, lui-même ne pouvait s'empêchait d'éprouver une certaine affection pour le jeune homme, un peu décalé mais décemment intelligent, et qui plus est qui faisait partie des rares moins de trente ans de l'équipe. « J'arrive tout de suite ! » Ai lança un regard empli de contrariété à Ray, comme s'il était pour quelque chose de la venue perturbatrice du chef de service. « En tout cas, si tu tombes du bateau, c'est ni moi ni Manami qui allons venir te repêcher, tu peux en être sûr. »

***

11 mars 2011, 10:37 am.
La camionnette du centre d'océanologie n'avait pas mis très longtemps à atteindre le littoral de Fukushima. C'était aujourd'hui le jour idéal pour étudier quelques variétés de poissons connues seulement pour leur saveur culinaire et non pour ce qu'ils étaient vraiment, autant dire que l'unité dans laquelle Scotty avait été intégré devait approcher le phénomène de plus près, sans quoi les mystères de la zoologie allaient rester encore nombreux très longtemps. Une fois les gilets de sauvetage enfilés, les scientifiques équipés et parés pour la virée en mec, le bateau s'ébranla, rejetant bon nombre de gaz plus nocifs pour l'environnement les uns que les autres dans le but d'aller pêcher quelques animaux. Ray avait eu beau manifester son mécontentement et désapprouver l'emploi d'un tel rafiot, il n'eut guère le choix que d'embarquer malgré tout, l'unanimité de ses collègues ayant désapprouvé son idée d'y aller grâce à la force des bras dans un bateau fonctionnant à l'énergie humaine.


hors-jeu

PSEUDO: radioactive fish. AGE: Dix-sept ans. COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ? :excited: :excited: :excited: (la nouvelle version) :excited: :excited: :excited: COMMENT L'AS-TU DÉCOUVERT ? Alors là j'sais plus, par contre :B ACTIVITE: Souvent ! CODE DU REGLEMENT: Alice's Madness UN MOT POUR LA FIN ? Je vous aime I love you



Dernière édition par R. Scotty-Elias Blueberry le Sam 25 Aoû - 23:50, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 20:22

REBIENVENUE. :bave: :love: :han:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien accepter

→ AGE IRL : 21
→ MESSAGES : 861
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 02/10/2011
→ AVATAR : emily browning
→ CREDITS : ginger's spleen
→ LOCALISATION : bonne question
WHERE IS MY MIND ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: timide, intelligente, discrète, fragile, peu bavarde, triste, tenace, appliquée, douce-amère, délicate, dévouée, minutieuse, juste, acerbe, sensible, vigilante, ignorante, docile, introvertie, candide
Inventaire: l'ombrelle et l'éventail métallique

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 20:31

REBIENVENUE MON LARDON D'AMOUR ! I love you un lardon qui fume, ça lui donne mauvais goût, faut arrêter ! *sors*

Bon courage pour le reste de ta fiche, j'ai hâte de lire ce que tu nous a réservé. :bril:



∇ SUMMERTIME SADNESS.

« I remember when I met him, it was so clear that he was the only one for me. He was charismatic, magnetic, electric, and everybody knew it. I always got the sense that he became torn between being a good person and missing out on all of the opportunities that life could offer a man as magnificent as him. And in that way I understood him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien accepter

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 713
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 29/08/2011
→ AVATAR : g. ULLIEL
→ CREDITS : lovely kitty.
→ LOCALISATION : la tour de l'horloge.


DOLLHOUSE
Tu perds la tête, tu déménages, tu travailles du chapeau, tu as les méninges en accordéon, tu as une araignée au plafond, tu as le timbre fêlé, tu ondules de la toiture, tu es bon pour le cabanon.


FEUILLE DE ROUTE
Caractère:
Inventaire: cartes rasoirs.

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 20:32

COMME T'ES BIOUTIFOULE EN MGG. :bed: :ymca:
REBIENVENUUUUE jeune padawan ! Et bonne chance pour ta fiche ! Cool


Il fit glisser le rideaux de douche. La femme qui gisait dans la baignoire était morte depuis longtemps. Elle était toute gonflée et violacée et son ventre, ballonné par les gaz et ourlé de glace, émergeait de l'eau gelée comme une île de chairs livides. Elle fixait sur Danny des yeux vitreux, exorbités comme des billes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 21:40

Merci Alo ! I love you

Appo, t'façon, c'est du lard fumé, alors mince, c'est normal, sinon voilà quoi, c'est pas un lardon goutu ! What a Face

Timmy, comment ton nouvel avatar il a trop la classe, toi aussi t'es bioutifoul ! :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien accepter

→ AGE IRL : 21
→ MESSAGES : 861
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 02/10/2011
→ AVATAR : emily browning
→ CREDITS : ginger's spleen
→ LOCALISATION : bonne question
WHERE IS MY MIND ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: timide, intelligente, discrète, fragile, peu bavarde, triste, tenace, appliquée, douce-amère, délicate, dévouée, minutieuse, juste, acerbe, sensible, vigilante, ignorante, docile, introvertie, candide
Inventaire: l'ombrelle et l'éventail métallique

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 21:53

non, je ne peux pas. je ne peux pas m'en empêcher. ta balise spoiler m'appelle. adieu, zygomatiques ! :mdl: pfiouuu, j'en peux plus.



∇ SUMMERTIME SADNESS.

« I remember when I met him, it was so clear that he was the only one for me. He was charismatic, magnetic, electric, and everybody knew it. I always got the sense that he became torn between being a good person and missing out on all of the opportunities that life could offer a man as magnificent as him. And in that way I understood him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 4 Aoû - 22:16

NE CLIQUE PAS MALHEUREUSE ! What a Face
Oh punaise... On en a pas encore fini avec cette foutue ChatBox :mdl:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

on peut changer en bien ou en mal

→ MESSAGES : 103
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 29/07/2012
→ AVATAR : Kaya Scodelario
→ LOCALISATION : In MadnessLand

PROTECT ME FROM WHAT I WANT ♠️


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Maligne, mélancolique, solitaire, mystérieuse, manipulatrice, égoïste, méfiante, sombre, introvertis, lunatique, déterminée, sensible, terre-à-terre, perspicace,impulsive...
Inventaire: Parapluie & Glaive Vorpalin

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Dim 5 Aoû - 7:45

Bienvenue! :10:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien accepter

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 713
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 29/08/2011
→ AVATAR : g. ULLIEL
→ CREDITS : lovely kitty.
→ LOCALISATION : la tour de l'horloge.


DOLLHOUSE
Tu perds la tête, tu déménages, tu travailles du chapeau, tu as les méninges en accordéon, tu as une araignée au plafond, tu as le timbre fêlé, tu ondules de la toiture, tu es bon pour le cabanon.


FEUILLE DE ROUTE
Caractère:
Inventaire: cartes rasoirs.

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Dim 5 Aoû - 8:29

TA CITATION, OMFG. :ymca:


Il fit glisser le rideaux de douche. La femme qui gisait dans la baignoire était morte depuis longtemps. Elle était toute gonflée et violacée et son ventre, ballonné par les gaz et ourlé de glace, émergeait de l'eau gelée comme une île de chairs livides. Elle fixait sur Danny des yeux vitreux, exorbités comme des billes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien accepter

→ AGE IRL : 21
→ MESSAGES : 861
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 02/10/2011
→ AVATAR : emily browning
→ CREDITS : ginger's spleen
→ LOCALISATION : bonne question
WHERE IS MY MIND ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: timide, intelligente, discrète, fragile, peu bavarde, triste, tenace, appliquée, douce-amère, délicate, dévouée, minutieuse, juste, acerbe, sensible, vigilante, ignorante, docile, introvertie, candide
Inventaire: l'ombrelle et l'éventail métallique

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Dim 5 Aoû - 10:30

S. Timaël Angellier a écrit:
TA CITATION, OMFG. :ymca:

du Stephen King, cité dans un épisode de Criminal Minds. *admirezlaculture* Cool

bien entendu, entre temps, j'ai recliqué pour admirer MGG en myrtille. Arrow

J'adore le début de ta fiche Scotty. :han:



∇ SUMMERTIME SADNESS.

« I remember when I met him, it was so clear that he was the only one for me. He was charismatic, magnetic, electric, and everybody knew it. I always got the sense that he became torn between being a good person and missing out on all of the opportunities that life could offer a man as magnificent as him. And in that way I understood him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Dim 5 Aoû - 10:41

Merci Mia I love you

Waaa les référeeeences, Appo, je suis impressionnée ! :6:
Non mais plus sérieusement, faut pas lire ma fiche, c'est un abominable brouillon, pas lire, pas lire :mdl:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

êtes-vous pion ou reine ?

→ AGE IRL : 24
→ MESSAGES : 227
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 09/06/2012
→ AVATAR : abbey lee.
→ CREDITS : heartlessSCREEN.
→ LOCALISATION : la falaise blanche.

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Dim 5 Aoû - 12:47

WELCOMMME double de Phileas :hunhun:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Lun 6 Aoû - 15:36

Merci beaucoup, simple de Sady I love you
*sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 25
→ MESSAGES : 37
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 28/07/2012
→ AVATAR : Ben Barnes
→ CREDITS : JACAGE.
→ LOCALISATION : No where

FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Naïf. Ouvert. Hyper-sensible. Tendre. Dévoué. Charismatique. Farouche. Borné. Exigeant. Résigné. Rancunier Docile.
Inventaire: Glaive Vorplain, son cervau et un parapluie.

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Ven 10 Aoû - 15:05

Re Bienvenue m'sieur : ta fiche est juste *_*

:10:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 11 Aoû - 19:42

Aaah, merci Lysou ! :5: (désormais, ce sera ton nom, hahaha Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

le pays des merveilles, reste amoché dans ton coeur

→ AGE IRL : 23
→ MESSAGES : 958
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 24/08/2011
→ AVATAR : Mary Elizabeth Winstead
→ CREDITS : Mistaken
→ LOCALISATION : Sous les pétales … euh quelque part … dans le Jardin fleuri je dirais
PLEASE DREAM SOFTLY
SWEET SLEEPING BEAUTY
N'importe quel sot peut dire la vérité, mais il faut qu'un homme soit un peu sensé pour savoir bien mentir.


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Naïve – Faussement cynique – Créative – Bornée – Réservée – Têtue – Minutieuse – Paranoïaque – Menteuse – Complexée – Observatrice – Cultivée – Givrée – Pointilleuse – Pétillante – Sauvage – Instable – Cireuse de pompe
Inventaire: Ombrelle & Maillet de Croquet

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Dim 12 Aoû - 12:44

Voilà !! j'en profite enfin pour te souhaiter la rebienvenue mon petit Elias ! :bave:
Tu sais déjà ce que je pense de ton perso … :hin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dpalternatif.com/
avatar

je suis en enfer !

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 8
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 04/08/2012
→ AVATAR : Matthew Gray Gubler.
→ CREDITS : Timmoumou le magnifique (♥) & Carmin
→ LOCALISATION : dans un château, c'est joli, les châteaux.

Qui prend le parti des morts ?
Qui veille sur leurs droits
écoute leurs problèmes
et arrose leurs plantes vertes ?


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: wait.
Inventaire: Parapluie et canne-à-pêche

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Lun 13 Aoû - 12:58

Merci Veny ! :5:
D'ailleurs, moi je veux un super lien avec toi !
Du genre moins foireux que celui qu'on a avec Phil :mdl:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

le pays des merveilles, reste amoché dans ton coeur

→ AGE IRL : 23
→ MESSAGES : 958
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 24/08/2011
→ AVATAR : Mary Elizabeth Winstead
→ CREDITS : Mistaken
→ LOCALISATION : Sous les pétales … euh quelque part … dans le Jardin fleuri je dirais
PLEASE DREAM SOFTLY
SWEET SLEEPING BEAUTY
N'importe quel sot peut dire la vérité, mais il faut qu'un homme soit un peu sensé pour savoir bien mentir.


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Naïve – Faussement cynique – Créative – Bornée – Réservée – Têtue – Minutieuse – Paranoïaque – Menteuse – Complexée – Observatrice – Cultivée – Givrée – Pointilleuse – Pétillante – Sauvage – Instable – Cireuse de pompe
Inventaire: Ombrelle & Maillet de Croquet

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 18 Aoû - 8:18

Mais carrément !! :3:

Bah quoi, il est cool notre lien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dpalternatif.com/
avatar

êtes-vous pion ou reine ?

→ AGE IRL : 19
→ MESSAGES : 245
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 14/06/2012
→ AVATAR : Isabelle Fuhrman
→ CREDITS : Whorecrux&Tumblr&Stellaire
→ LOCALISATION : Quelque part où elle peut réfléchir en paix.

FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Mature - Egocentrique - Sarcastique - Manipulatrice - Solitaire - Têtue - Rusée - Lucide - Lunatique - Franche - Cynique
Inventaire: le Cheval Bâton et l'ombrelle.

MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   Sam 18 Aoû - 16:39

GUBLER. **

Rebienvenue Phileou, je suis décidément amoureuse de tout ce que tu fais, CA ME GAAAVE. Tu es dégueulasse. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: don't get lost in heaven • scotty   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't get lost in heaven • scotty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» LOST LE RPG
» Stairway to Heaven
» Alice always lost... [Validée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT HAVE YOU DONE ALICE ? :: GESTION / EVOLUTION :: Registre du Pays des Merveilles-