AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé.
Pour en savoir plus, c'est ici

Partagez | 
 

 Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

on peut changer en bien ou en mal

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 63
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 22/08/2012
→ AVATAR : Ash Stymest
→ CREDITS : American Undead Burger
→ LOCALISATION : Ici et là, partout et nulle part.


FicheLiensRps



FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Créatif ; Sensible ; Altruiste ; épicurien ; Doux ; Romantique ; Artiste ; Ouvert d'esprit ; Réfléchit ; Blagueur ; Bavard ; Philosophe / égoïste ; Mal adroit ; Tête en l'air ; Hautain ; Désinvolte ; Vulgaire ; Bagarreur
Inventaire: Parapluie + Cartes rasoir

MessageSujet: Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose   Jeu 23 Aoû - 16:18

Lacrimosa
Mia-Rose & Aeglos


La rivière des larmes. C’est un endroit que j’aime malgré tout. Il est triste, oui c’est sur. Mais je le suis aussi. Alors souvent, je m’isole pour pleurer ici en pensant à ma vie d’autrefois… En pensant à mon bonheur avec Zoey, en imaginant notre mariage et le visage de notre enfant. J’espère qu’elle n’a pas fait une fausse couche, ou qu’elle n’a pas avorté. Que ce petit être qui est un bout de moi puisse vivre une longue vie heureuse et mourir vieux dans son lit entouré de ses enfants et petits enfants. J’aurais aimé le connaître. Ou la connaître, il était encore trop tôt pour savoir quand je suis mort, Zoey venait juste d’apprendre qu’elle était enceinte, de trois semaines. Rien du tout, en somme… Alors j’espère que cet enfant continue de grandir dans son ventre. Peut-être même qu’il est déjà né, le temps, j’en ai perdu la notion depuis que je suis ici. Si ça se trouve, je suis là depuis déjà dix ans et je ne m’en suis pas rendu compte. Mais pour moi, ça fait environ trois mois que je suis mort, si je tiens compte du « temps » au pays des merveilles. Car après tout, une journée ici ça n’équivaut peut-être pas à une journée dans le monde réel ? Trois mois que j’ai fait sauter l’immeuble, heureusement vide. Je ne me serai jamais pardonné s’il y avait eu des gens. Mais ils étaient déjà tous en bas, prévenus par le voisin qu’il y avait une fuite de gaz chez lui. Et Zoey, ma petite étoile, même si nous n’avions pas ouvert parce que nous faisions l’amour, elle était heureusement descendue pour faire des courses quand j’ai voulu allumer cette cigarette, en les regardant tous me faire des grands signes de l’autre côté de la rue, quatre étages plus bas. J’aurais du comprendre plus vite, je serai toujours vivant si ça avait été le cas.

Vivant, et heureux comme tout, avec la femme que j’aimais. Et je serai devenu un musicien de renommée mondiale, un grand violoniste. Mais il est temps que moi aussi, je fasse mon deuil. Rassemblant mes affaires je quitte le village champignon, et ma petite demeure verte. Un endroit au confort sommaire, mais c’est largement suffisant pour y dormir et y passer un peu de temps. Une fois mes cigarettes en poche ainsi que mes cartes, je me dirige vers la rivière des larmes. Je n’ai pas spécialement envie de pleurer aujourd’hui. Je dirai que je suis de bonne humeur… Mais je vais sans doute aller écrire un peu là bas, composé. Alors violon, archer puis de qui écrire et me voilà parti. J’espère que ça va m’inspirer un peu, ce lieu. J’ai du mal à composer ici, alors qu’avant à Londres, ça venait tout seul. Et dorénavant, je suis aussi incapable de jouer quelque chose de joyeux… Sans doute parce que j’ai du mal à accepter le fait que je sois mort, et coincé ici à devoir survivre comme je peux. Parfois je me demande même pourquoi je ne me laisse pas bouffer… Ce serait tellement plus simple ! Mais je vois cet endroit un peu comme une deuxième chance. Peut-être que c’était écrit, peut-être que c’est le destin que je me retrouve ici. Selon moi, rien n’arrive par hasard dans la vie.

Je sors de mes pensées, en la voyant. Une petite brune qui pleure au bord de la rivière. Ça me fend le cœur… J’ai encore du mal à voir les gens malheureux, pourtant… On est surement bien nombreux à l’être. Je ne sais rien d’elle. Ni son prénom, ni qui elle était, ni comment elle est morte. Mais pour pleurer comme ça… Peut-être bien qu’elle aussi, elle est morte sans le vouloir ? On a tous eu des morts violentes. Certains ont voulu s’ôter la vie, d’autres comme moi sont morts de manière accidentelle et enfin, il y en a qui ont été tués. C’est sans doute le pire, de se faire assassiner… Je me dis que j’ai eu de la chance, de ne pas voir la mort arriver, et de pas m’en rendre compte. Pourquoi pleure-t-elle ?... Doucement, je m’approche, et prends place à ses cotés. Elle avait surement envie d’être seule. Mais si je peux l’aider, pourquoi pas ? Souriant gentiment à cette demoiselle en détresse je relève son visage avant d’essuyer ses larmes avec le pouce. Il faut que je trouve un truc à dire, pour pas qu’elle me prenne pour un fou psychopathe. « Faut pas pleurer comme ça. Enfin, ça fait du bien parfois de craquer… Mais regarde, c’est un peu une deuxième chance ce monde là quand on y pense. On a beau être morts, quelque part on est toujours vivants. »

« L’eau d’une larme est un prisme Qui transfigure l’univers. » ► François Coppée
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

on peut changer en bien ou en mal

→ MESSAGES : 103
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 29/07/2012
→ AVATAR : Kaya Scodelario
→ LOCALISATION : In MadnessLand

PROTECT ME FROM WHAT I WANT ♠️


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Maligne, mélancolique, solitaire, mystérieuse, manipulatrice, égoïste, méfiante, sombre, introvertis, lunatique, déterminée, sensible, terre-à-terre, perspicace,impulsive...
Inventaire: Parapluie & Glaive Vorpalin

MessageSujet: Re: Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose   Jeu 23 Aoû - 16:54

The Bitter End.
Mia-Rose & Aeglos


La nostalgie. Etait-elle là pour rappeler aux hommes que le passé était toujours mieux que le présent , ou alors que certains moments étaient perdus pour ne plus jamais revenir… ? C’était toujours dur de se remémorer des heureux passages de notre vie quand celle-ci était changée à jamais. Pourtant, la nostalgie est l’espoir d’un jour aussi beau que le précédent, Mia-Rose en avait l’intime conviction. L’Homme pensait à ses jours heureux la plupart du temps lorsque son présent n’était pas à la hauteur. C’était une façon pour lui de se changer les idées, de partir dans un coin de sa tête où personne ne le trouverait. Depuis sa descente en Enfer, la jeune femme s’était ainsi réfugiée par ses propres moyens dans un endroit de son esprit, et les images qui défilaient, agissaient peut-être même mieux sur sa tension que les psychotropes qu’elle avait eu l’habitude de prendre. Elle revivait chaque moment, en particulier les rares instants privilégiés où sa mère l’avait fait sourire. Elle ne pouvait même plus se rappeler quand datait le dernier. Elle évaluait fréquemment, - quand par exemple elle disposait d’un temps libre pour se consacrer à de pensées plus intimes – au grand changement dont elle avait fait preuve durant ces quelques semaines. Ce n’était plus la même depuis son arrivée ici.

Sur le plan physique, elle avait la peau plus pâle et les pommettes du visage plus saillantes. Peut-être que son corps s’était figé dans le temps qui précédait sa soudaine mort. Elle ne devait alors pas avoir bonne mine. Qui avait un beau visage sous les effets de la drogue, lorsqu’on était loin, trop loin de la réalité ? Pourtant, Mia-Rose n’avait éprouvé aucune douleur à l’atterrissage. Elle était d’ailleurs bien soulagée que ce saut de quelques étages l’ait achevée, sans quoi elle serait sinon dans un piteux état. Cependant, sa mélancolie, son précieux démon, continuait sa lutte acharnée à la pulvériser et ce, même dans l’au-delà. Lorsque les larmes lui brûlaient les yeux comme de l’acide, elle se pressait à se réfugier dans son endroit favori : La Vallée des Larmes. La brume qui encerclait cette eau sans fond, et le bruit de celle-ci suffisait à la calmer. Un torrent salé se déversait sur ses joues, elle avait l’impression qu’une immense bombonne d’eau était en train de s’alléger à l’intérieur d’elle. Ce n’était qu’une sensation trompeuse, car le poids de sa peine, de sa haine, perpétuait à s’alourdir par de-là les tréfonds de son corps décharné. Aveuglée par la buée de ses larmes, elle ne perçut pas tout de suite l’ombre d’une personne qui s’approchait d’elle, avant qu’elle ne s’accroupisse devant Mia-Rose, une main sur sa joue mouillée.

Elle n’eut pas le temps, ni la force surtout de s’écarter. A l’habitude, c’est ce qu’elle aurait fait, le tout accompagné d’un grand mépris, mais là, elle était juste au bout du rouleau, trop accablée pour se débattre. C’était un garçon, elle discernait ses traits doux, ses yeux clairs et su directement qu’il ne lui voulait à priori aucun mal. Bien qu’étranglée par ses larmes, elle désirait lui répondre, elle en avait gros sur le cœur… Ce garçon, bien qu’inconnu, était désormais celui qu’il l’a connaissait le mieux, car lui seul avait percé cette faiblesse. Ainsi, à quoi servait de se braquer ? Elle n’avait plus rien d’autre à cacher.

« - Tu sais ce qui est le plus troublant ? C’est que même morte, je ne reposerai jamais en paix. A quoi ça sert tout ça ? Rien ne s’arrange. »

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

on peut changer en bien ou en mal

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 63
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 22/08/2012
→ AVATAR : Ash Stymest
→ CREDITS : American Undead Burger
→ LOCALISATION : Ici et là, partout et nulle part.


FicheLiensRps



FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Créatif ; Sensible ; Altruiste ; épicurien ; Doux ; Romantique ; Artiste ; Ouvert d'esprit ; Réfléchit ; Blagueur ; Bavard ; Philosophe / égoïste ; Mal adroit ; Tête en l'air ; Hautain ; Désinvolte ; Vulgaire ; Bagarreur
Inventaire: Parapluie + Cartes rasoir

MessageSujet: Re: Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose   Jeu 23 Aoû - 19:25

Lacrimosa
Mia-Rose & Aeglos


Cette fille, ça se voit tout de suite qu’elle n’a pas du avoir une vie facile. Elle a l’air totalement dévastée… elle est pâle, vraiment. Comme si elle était malade, ou quelque chose comme ça. Et maigre. Peut-être une anorexique ? Moi-même, on ne peut pas vraiment dire que je sois baraqué ou bronzé. Mais c’est naturel chez moi. C’est mon métabolisme, j’ai toujours été comme ça… Tandis qu’elle, ça se voit qu’elle souffrait de carences en quelque chose. « - Tu sais ce qui est le plus troublant ? C’est que même morte, je ne reposerai jamais en paix. A quoi ça sert tout ça ? Rien ne s’arrange. »

J’hausse les épaules, et m’assoit en tailleur face à elle. Je la regarde un court instant, cherchant les mots. Après tout, je crois que j’ai toujours été doué pour réconforter les gens. Si je n’avais pas été violoniste, j’aurais surement été psychologue ou quelque chose comme ça. Je n’aime pas laisser les gens seuls, face à leur malheur, seuls dans la détresse. A ses mots, j’ai l’impression de comprendre qu’elle a voulu en finir avec la vie. Remarque, si comme je le pense elle était anorexique… ça montre déjà un certain mal être. Alors le suicide, c’est la suite logique. Ou peut-être bien qu’elle est morte de faim à force ? Quoi que… ça reste quand même plus ou moins un suicide cette histoire. Je ne fait que des suppositions, c’est vrai. Si ça se trouve c’est tout autre chose. Je ne connais rien de son passé. Et elle, ne sait rien non plus de moi. Il faudrait peut être que l’on se présente l’un à l’autre pour commencer, ce serai sans doute plus commode pour la suite de la conversation. Avec un sourire se voulant rassurant, je lui réponds : « Tout finit par s’arranger. Faut juste accepter qu’on est mort, et que ce n’est pas forcément l’endroit où on s’attendait à aller quand on finirait par manger les pissenlits par la racine. Moi je pensais qu’après la mort, y’avait rien. Mais finalement, faut croire que si. » Je m’installe confortablement et continue de la regarder : « Moi, je m’appelle Aeglos Black. Mais ici, on m’appelle parfois Kaboom, parce que je suis mort à cause d’une cigarette que j’ai allumée alors qu’il y avait une fuite de gaz dans mon immeuble. J’ai littéralement explosé. Je voulais pas mourir, j'aimais la vie. Mais c'est un accident... Je suis super mal adroit comme gars, et tête en l'air. C'est moche, mais faut accepter qu'on est mort. De toute manière c'est pas comme si on avait le choix et qu'on pouvait faire marche arrière. » Voilà, maintenant, je me suis présenté. J’aimerai bien savoir qui elle est, comment elle s’appelle. Et aussi, comment elle est morte. C’est un peu malsain comme interrogation, mais on est dans un drôle de monde. Et on est tous morts… Donc comme la mort fait partie de la vie… Et puis du coup, j’aimerai savoir aussi si mes suppositions sont justes. Peut-être que je fais fausse route après tout. Mais une chose est sure, elle a surement eu une vie torturée cette demoiselle. « Sinon j'ai dix neuf ans et dans la vie, j'étais violoniste. J'étudiais au conservatoire de Londres, j'allais me marier en Juin et devenir papa. » Bref, voilà ma petite vie banale et bien rangée d'avant. Surement quelque chose d'idyllique, comparé à celle qu'elle a du avoir.


« L’eau d’une larme est un prisme Qui transfigure l’univers. » ► François Coppée
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

on peut changer en bien ou en mal

→ MESSAGES : 103
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 29/07/2012
→ AVATAR : Kaya Scodelario
→ LOCALISATION : In MadnessLand

PROTECT ME FROM WHAT I WANT ♠️


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Maligne, mélancolique, solitaire, mystérieuse, manipulatrice, égoïste, méfiante, sombre, introvertis, lunatique, déterminée, sensible, terre-à-terre, perspicace,impulsive...
Inventaire: Parapluie & Glaive Vorpalin

MessageSujet: Re: Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose   Ven 24 Aoû - 6:28

The Bitter End.
Mia-Rose & Aeglos

Mia-Rose songeait souvent à la vie dure qu’elle avait fait subir à sa très chère mère durant beaucoup d’années. A cinq ans, elle se revoyait gambader dans les champs munis d’un bandana sur la tête. Quelques années plus tard, c’est dans les hôpitaux qu’elle se mettait à courir, évitant les infirmiers qui l’a clouait au lit de force pour lui insérer une sonde à l’intérieur de l’estomac qui la nourrirait convenablement, chose qu’elle s’empêchait de faire. Sa mère, les larmes aux yeux, lui demandait souvent les raisons de cette autodestruction, ce qu’elle avait fait de mal pour que la chair de sa chair se fasse mourir de faim… Il y avait eu des psychologues, des psychiatres, mais personne n’avait réussi à savoir ce qui se dissimulait dans ses yeux qui regorgeaient de mystère. Mia-Rose avait besoin d’avoir un contrôle sur tout, et la nourriture ne fût que le début. Après être tombée dans l’obsession de vérifier tout ce qui s’introduisait dans son corps, elle poursuivit en rendant malade son petit-ami, et à travailler comme une acharnée en tant que serveuse, et avec autant de ferveur dans ses études. Cependant, même si ce contrôle sur tout et n’importe quoi n’était en fait qu’une excuse pour éloigner la nourriture de ses papilles gustatives, la réalité était bien trop dure à supporter pour pleins d’autres raisons qui la détruisaient. La drogue et la faim devinrent ses refuges, et aussi bizarre que cela puisse l’être, elle était bien, là, au fond du trou, où personne ne pouvait de toute manière, la sortir.

On la percevait comme une sorte d’héroïne tragique. Une fille qui passait son temps à écouter les autres pendant que son cœur se tordait de douleur d’un manque incertain mais d’une haine grandissante. En remarquant que la drogue lui coupait davantage l’appétit, elle l’invita à entrer dans sa vie, lui priant presque de l’assombrir d’une nouvelle couche de noire. Elle devenait folle, malade, obsédée, masochiste, et son décès était bien sur le destin le plus probable qui soit.

Ici, bien qu’on fût dans un cauchemar, Mia-Rose était bien contente qu’elle s’y trouvait seule. Que sa mère par exemple, n’était pas là. Sinon, cela voudrait dire qu’elle serait morte à son tour, et elle ne sentait ni la force ni le courage de pardonner une erreur comme celle-ci. Alors que le jeune homme en face d’elle parlait dans l’espoir de sécher ses larmes, Mia-Rose recommençait à reprendre ses esprits. Comment se faisait-il qu’elle s’était totalement laissée aller comme cela devant un inconnu ? Pourquoi ne lui avait-elle pas donné une bonne gifle avant de partir, la tête haute ? Et c’est là qu’elle comprit quelque chose…

« - C’est bien… triste, ce qu’il t’ait arrivé. Et trop tragique. J’ai l’impression que la vie nous arrache tout le temps au bras du bonheur…

Alors que sa part d’humanité refaisait surface, elle ne pouvait s’empêcher de penser à sa pauvre femme, et à son enfant qu’elle mettra au monde seule. Ce devait être vraiment dur pour elle, et autant pour lui. Elle s’imaginait Aeglos dans la réalité, quelques temps avant sa mort. Il avait dû être le genre de personne que Mia-Rose aurait grandement apprécié. Remarquant son regard appuyé, elle se souvint qu’elle ne s’était pas encore présentée :

- Oh moi c’est Mia-Rose Zeppelin. J’étais étudiante, et je me suis jetée d’un immeuble… accidentellement. »

Elle ne voulut en dire plus à ce sujet car il en savait bien trop sur ses faiblesses pour le moment. En quelques minutes cet homme l’avait comme percé à jour.

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

on peut changer en bien ou en mal

→ AGE IRL : 22
→ MESSAGES : 63
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 22/08/2012
→ AVATAR : Ash Stymest
→ CREDITS : American Undead Burger
→ LOCALISATION : Ici et là, partout et nulle part.


FicheLiensRps



FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Créatif ; Sensible ; Altruiste ; épicurien ; Doux ; Romantique ; Artiste ; Ouvert d'esprit ; Réfléchit ; Blagueur ; Bavard ; Philosophe / égoïste ; Mal adroit ; Tête en l'air ; Hautain ; Désinvolte ; Vulgaire ; Bagarreur
Inventaire: Parapluie + Cartes rasoir

MessageSujet: Re: Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose   Mar 11 Sep - 5:15

Lacrimosa
Mia-Rose & Aeglos


« - C’est bien… triste, ce qu’il t’ait arrivé. Et trop tragique. J’ai l’impression que la vie nous arrache tout le temps au bras du bonheur… » J’hausse les épaules. J’ai appris à Vivre avec maintenant, je me suis fait une raison : je suis mort, j’ai explosé, j’ai tout perdu et me voilà ici, coincé et toujours vivant d’une certaine manière, encore entier et non pas réduit en bouillie comme l’était sans doute mon corps après l’explosion.


« - Oh moi c’est Mia-Rose Zeppelin. J’étais étudiante, et je me suis jetée d’un immeuble… accidentellement. » Mia-rose ? C’est un joli prénom je trouve. Etudiant e ? C’était donc une fille intelligente, si elle faisait des études… Quant à sa mort, ça semble étrange de se jeter accidentellement du haut d’un immeuble. Quoi que, j’me suis bien fait sauté par accident, alors pourquoi pas. Ça arrive, de mourir bêtement, sans qu’on s’y attende. Je lui souris amusé. Je suis de bonne humeur généralement, du moins j’essaye pour pas me foutre en l’air. J’ai perdu le gout de vivre moi aussi en arrivant là. Mais tous les matins je me dit : aller Agelos, survit, demain ça ira mieux. « Ah t’as donc un deuxième prénom, enfin un nom composé… Moi aussi j’ai un deuxième prénom : Cýron ça veut dire nouvelle lune en elfique, et Aeglos c’est pointe de neige. Mes parents étaient fan de Tolkien. C’était des artistes peintres modernes… abstraits, des Picasso quoi. » Autant parler de tout et de rien, non ? Au moins ça lui changera les idées j’espère. Fouillant dans ma poche, je sort mes cigarettes. C’est étrange que je continue de fumer malgré le fait que ce soit ça qui m’aie tué. Mais après tout, dans le fond, c’est surtout ma mal adresse légendaire. J’en sors une que je coince entre mes lèvres avant de l’allumer avec mon briquet. Puis je lui tends mon paquet, pour qu’elle se serve. Sait-on jamais, parfois, ça fait du bien de fumer une clope quand on est mal.

« J’aime bien la rivière aux larmes, ça m’inspire pour composer. Je joue que des choses tristes depuis que je suis ici… Mais en même temps, ce sont souvent les plus beaux morceaux. Pour moi, le Requiem de Mozart c’est la plus belle chose qu’il ait composée, et pourtant c’est aussi la plus triste. La légende veut qu’il sentait la mort venir, et que du coup… Il ait écrit une dernière œuvre. » J’aurais aimé être aussi connu que lui, être aussi talentueux. Je l’étais certes mais d’une manière différente, dans un autre style… Si j’avais vécu un peu plus longtemps je suis certain que je serai devenu une légende dans le milieu du classique. « Mais a mon avis c’est des conneries, la mort tu la sens pas venir. Enfin sauf si t’es condamné par une maladie, ou que tu veux te suicider, là oui. » Je tire la moue avant de prendre une longue bouffée de nicotine : « Pardon, j’ai souvent des sujets de conversations glauques depuis que je suis ici. Parler de la mort ne t’aidera pas à te changer les idées. »



« L’eau d’une larme est un prisme Qui transfigure l’univers. » ► François Coppée
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

on peut changer en bien ou en mal

→ MESSAGES : 103
→ ARRIVÉ AU PAYS LE : 29/07/2012
→ AVATAR : Kaya Scodelario
→ LOCALISATION : In MadnessLand

PROTECT ME FROM WHAT I WANT ♠️


FEUILLE DE ROUTE
Caractère: Maligne, mélancolique, solitaire, mystérieuse, manipulatrice, égoïste, méfiante, sombre, introvertis, lunatique, déterminée, sensible, terre-à-terre, perspicace,impulsive...
Inventaire: Parapluie & Glaive Vorpalin

MessageSujet: Re: Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose   Sam 29 Sep - 10:02

The Bitter End.
Mia-Rose & Aeglos


Mia-rose ressentait comme un pincement au cœur. Comme la fois où elle avait dû emmener sa petite cousine dans le magasin de Disneyland. Se retrouvant face à ce monde innocent et merveilleux, quelque chose en elle avait craqué, s’était démantelé. Comme si quelque chose en elle avait soudainement réalisé qu’il n’atteindrait plus jamais cet état d’émerveillement et de joie devant une simple figurine. Elle se rappelait même en avoir eu les larmes aux yeux, tant le déchirement avait été douloureux. Peut-être était-ce le signe d’une enfance arrivée à terme bien trop tôt ? Inachevée par la contrainte d’une rapide maturation en vue de ce monde sans pitié qui l’accueillait à bras ouverts ? Ainsi, la jeune femme comprenait que le seul bonheur qu’elle avait connu, c’était ces petits moments privilégié devant ces contes merveilleux avant que le temps, impitoyable machine, ne lui retire cela.

Elle écoutait Aeglos d’une oreille attentive et curieuse, remarquant qu’il n’avait pas le profil de « l’être humain moyen ». Elle ne le connaissait que depuis quelques minutes, ou quelques heures peut-être mais il lui semblait être un homme particulièrement intéressant. Elle prit une cigarette, dans le paquet que lui proposait le jeune homme. Sans hésitation, sans méfiance. Bizarre. Elle s’empressa de l’allumer et de tirer une douce et longue bouffée avant que ses poumons ne la rejettent. En guise de remerciement, elle lui offrait un léger sourire. En apprenant qu’il était musicien, l’estime qu’elle avait pour lui montait en flèche.

« - Je suis tout à fait d’accord. Pour moi, toute composition ne peut uniquement se faire dans la mélancolie. Ou bien elle peut se faire dans d’autres moments mais elle ne rendra pas toute la magie, toute la pureté que la mélancolie peut purger des œuvres, répondit-elle, inspirée. De quel instrument tu joues ? demanda-t-elle, curieuse et satisfaite de parler avec un musicien.

En l’écoutant débiter sa philosophie sur la mort, elle pensait à la sienne. Courte, abrupte, et bien heureusement, indolore. C’est vrai, personne ne la voyait venir. Elle était vicieuse et malsaine, nous retirant les plus chères moments de notre vie en s’appropriant une âme de plus à son compte. Elle était imperceptible, impartiale et très souvent injuste.

- Dans le genre glauque, je suis bien pire, et ma venue dans ce monde n’a pas arrangé les choses, sourit-t-elle tristement. Néanmoins, j’arrive mieux à me faire à celui-ci qu’à l’autre que j’ai quitté. Je ne sais pas pourquoi. »

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lacrimosa ~ ft. Mia-Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT HAVE YOU DONE ALICE ? :: LE PAYS DES MERVEILLES :: Vallée des Larmes :: Rivière des Larmes-